Faut il que je reste

9092010

A peFaut il que je reste dans Les Generiquesine arrivé et la question se pose déjà. Paradoxe étonnant mais qui découle de façon évidente de l’appropriation d’un nouveau milieu. On se met donc à chercher des répères socio-affectifs, souvent proche de l’ancien milieu, pour glisser progressivement vers ma nouvelle identité sociale. Qu’en est il de mon identité musicale?

J’ai beaucoup cherché et j’ai trouvé un groupe correspondant parfaitement à la réflexion précédente. Misteur Valaire est dans le cadre de ce que j’aime appelé le « son Therapie »: Du jazz, de l’electro et du hip hop… du bon son. Mais ca faisait trois jours que je tournais autour d’eux, les observais, les écoutais et les visionnais… comme si je cherchais ces fameux repères. Et puis si Thérapie veut devenir Montréalais, il fallait bien se lancer, accepter ce qui avait l’air de me faire douter, se donner les moyens d’avoir envie de rester!

Misteur Valaire, c’est 4 mecs de Montréal à l’humour très québecois avec un goût certain pour le show à l’américaine. Allez faire un tour sur leurs vidéos live sur Youtube et vous comprendrez rapidement. Du Broadway à la sauce chineseman avec une bonne dose de sirop d’érable. C’est décidé, je reste!

Le médicament: Misteur Valaire – Medley

Le Labo: http://blog.misteurvalaire.ca/

Lire la suite… »




Punk Soul Pills

16062010

blackjoelewis.jpgQuel plaisir de tomber sur ce genre de petite merveille moderne. Vous l’avez compris sur ce blog, j’ai un certain gout pour tout ce qui est vintage. Black Joe Lewis & the honeybears est en plein dans cette tendance, dans ce gout pour l’ancien modernisé. Ca sent la bonne musique noire américaine de la grande époque de la Nouvelle Orléans. Ray Charles aurait surement adoré ce groupe qui mérite évidemment tous les honneurs. Une section cuivre parfaite, une voix indémodable, une ligne de basse ultra-groovy, des arrangements léchés avec une touche de punk pour un coté moderne irrévocable. Bravo Messieurs!

Et comme tout très bon artiste, il est difficile de faire un choix dans son album alors je vous ai mis les deux clips dispos sur Youtube, extraits de l’album sorti en septembre dernier. Une bonne vieille plaquette à peine entamée…

Le Médicament: Black Joe Lewis & the honeybears – Sugarfoot

Le Labo: http://www.blackjoelewis.com/ 

Lire la suite… »




Le son d’ici

11062010

s5dd13b342c694beda8fab43521a4ca13.jpgDepuis le temps que je parle de mettre un son de chez nous, j’ai enfin trouvé la petite administration qui va bien… Bah oui, y a pas qu’à Nantes et Paris qu’ont fait du bon son!

Bon, il n’y a pas que notre administration du jour qui fait du son sur Rouen. Moi j’avais adoré le désormais regretté King Riddim. Il y a aussi Kinkeliba. Et puis surtout la star de chez star, Zikatatane. Perso, j’ai jamais vraiment accroché au ska francais…

Pas plus tard qu’hier, sur le FB d’un ami, je découvre ce crew nait début 2009, R2G et cette chanson. Un riddim parfait, un florilège de flows convaincants, un refrain qui va vous rester dans la tete pour un petit bout de temps et la touche d’amateurisme qui rend la découverte de cette chanson comparable à celle d’une pépite d’or en Sibérie. Je suis assez fier de cette chanson et pour l’instant assez décu des autres prods, mais si Thérapie peut promouvoir du son de nos contrées, elle le fera si tant qu’il est des vertues thérapeutiques.Je vous rappelle d’ailleurs à ce sujet que la fan page Facebook existe pour que vous puissiez partager vos découvertes.

Il reste encore un petit bout de route à parcourir à R2G pour réaliser une galette complète qui ait l’étoffe d’un groupe national, mais en attendant « Sur une page » fera un bon bout de route avec nous, pour le plaisir de nos oreilles et pour tous les jolis sourires qu’elle déclenchera. Gooooood Viiiibes !

Le Médicament: R2G – Sur une page

Le Labo: http://www.myspace.com/rouen2ground

Lire la suite… »




Une petite cuillère?

18052010

milkcoffeesugarvisuelhda.jpgThérapie sort de sa torpeur. Après quelques jours d’inactivité dû à un long week-end bien rempli, les administrations reprennent. Et comme tout réveil difficile, rien ne vaut un bon café.

Comme je ne suis ni slammeur, ni rappeur, ni poète, je laisse le soin aux artistes de Milk Coffee and Sugar de se présenter seul:

« C’est le mélange doux-amer-sucré d’un duo au carrefour du slam et du hip-hop, de l’ici et de l’ailleurs exilé. Face à la logique marchande, au formatage en tout genre, aux bureaux moquette, aux cuisines javel, aux appels à rentrer dans les rangs, aux abdications quotidiennes et renoncements en tous genres, leur projet d’album sonne comme une poche d’illusions pour une génération à découvert de rêves. Les rêves que l’économie vole, la poésie les restituera avec ce qu’elle comporte de révolte et d’espoir. Alors si vous pensez que tout est vain, relaxez-vous, prenez un café, du lait… ça y est la musique commence… vous êtes prêts ? Un ou deux sucres ? Trois… Amen ! »

Les Featurings sont la preuve d’une galette sensée et prometteuse: Tumi and the Volume, Beat Assaillant, Hocus Pocus et Mc Solaar. L’album est sorti le 10 Mai dernier et surclasse à mon sens la stupidité d’une sexion qui n’a que sa maison de disque pour arme d’assault. Dédicace à Rachid Kebab. C’était pas prévu.

Le Médicament:  Milk Coffee & Sugar – Pas prévu

Le Labo: www.myspace.com/milkcoffeesugar

Lire la suite… »




Céleste douceur

12052010

heavenlysweetness.jpgRepéré par Nova, Heavenly Sweetness est un label parisien de Jazz, mais pas n’importe lequel. Ambiance feutrée mais exotique, retro et moderne à la fois, un cigarios dans une main, un Mojito dans l’autre. Costume et robe de soirée, ou boadshort et bikini, cette administration traverse le temps, les ambiances, les univers sociaux, en gardant une forte personnalité, l’élégance en prime.

Cet extrait est tiré de la compilation du label. Une compilation à deux galettes, aux deux univers. D’un coté une grande et belle sélection de jazz originale. De l’autre des remix pointus et sobres des meilleurs djs parisiens dans ce domaine (Blackjoy, Kidkanevil,…). Une recommandation à commander en vinyle pour ajouter au charme de son univers, lorsque le jazz rencontre le reggae…

Le Médicament:  Blundetto – Nautilus.

Le Labo: www.myspace.com/heavenlyssweetness

Lire la suite… »




Bandes Originales

9052010

flash.pngMr Flash envoie un EP où les titres font référence à des thèmes, des génériques de films et de séries tv sans pour autant y ressembler. L’EP Blood Sweat & Tears mélange ainsi nos souvenirs audio-cinématographiques et crée une nouvelle bande originale propre à chacun,  qu’on apprécie découvrir. La touche de Mr Flash renouvelle et modernise l’électro des années 80, 90. Les titres « Domino Part A » et « Domino Part B » me font penser à Rocky IV,  à des séries américaines (de K 2000 à Deux flics à Miami); « Coucous » aux films arabes ou à l’effet d’un thé aphrodisiaque; « Motorcycle Boy » aux western-mangas (Trigun).

Le titre que je préfère: Flesh ( qui me fais penser à Requiem for a Dream pour le scénario et le côté irréversible). En trois partie, il commence par des battements de cœur, un ascenseur, un Welcome sur du beat fun, vite troublé, introduisant la deuxième partie  qui s’ouvre sur des gémissements orgasmiques, des coups de fouet, un Flesh annonçant de l’electro hard qui monte progressivement et finit par un crime. Troisième partie, redescente, finit le bad trip, bonjour Rocky au pays des merveilles.

Le médicament: Mr Flash – Couscous – Flesh – Motorcycle Boy

Le labo:  http://www.myspace.com/mrflashsmuggler

 

Lire la suite… »




Afrojazz canadien

4052010

thesouljazzorchestrarisingsun.gifLe combo de The Souljazz Orchestra distille et renouvelle le groove des années 60, 70 en fusionnant le jazz afro, latin et les rythmes soul et funk. Avec l’album Rising Sun, l’orchestre se dépasse encore une fois en créant un univers encore plus riche et envoûtant.

La meilleure démarche thérapeutique est d’aller les voir sur scène, pour ça se diriger vers le soleil levant de juin avec 5 dates prévues sur des festivals dont le Jazz festival le 22 juin à la Défense ou encore le 27 juin sur les Solidays.

Ça y est, j’ai acheté mon premier vinyle afin d’utiliser ma platine que mes amis mon offert. Ce soir je dors avec et demain je fais tourner ce soleil musicale. Merci encore…

Le médicament: The Souljazz Orchestra – Agbara

Le labo:  http://www.myspace.com/souljazzorchestra

Lire la suite… »




pilule psycho-analeptique

25042010

beak.jpgSix mois après leur 1er album improvisé et enregistré en 12 jours Beak> revient avec un EP Wulfstan 12″ single. A la tête du groupe, Geoff Barrow architecte de Portishead, Bill Fullet des Beefheartien Fuzz Against Junk et  Matt Williams de Team Brick. ils envoient un rock spontané, minimaliste, régressif et pulsionnel en hommage à la musique électronique et expérimentale allemande des années 70.

En plus de leur musique improvisée, c’est la démarche contemporaine du groupe qui me séduit. Un parti pris, au risque de paraître austère et difficile pour l’auditeur. Un extrait d’une interview de Barrow à la sortie de leur album me paraît approprier afin d’éclaircir leur démarche: « Il s’agit plutôt de trouver un rapport immédiat aux impulsions de la conscience, à travers son expression musicale. Mais la musique improvisée, non verbale, permet une ouverture de la conscience peut-être plus directe encore que le langage écrit. Car elle ne suit que l’intuition, le plaisir qu’on prend à jouer, et à voir comment les choses tournent, sans les juger correctes ou pas. En somme, nous faisons une musique sans orthographe, mais qui relève d’une immersion dans le temps, dans sa relativité. Il faut simplement se déprendre de ce qu’on croit savoir, de ses à priori sur la musique, pour se laisser dériver sans aucun plan. Ça peut d’abord sembler étrange ou déstabilisant, mais ça n’a rien de douloureux. C’est purement libérateur ».

Le médicament: Beak> – Wulfstan

Le labo:  http://www.myspace.com/beak2009

 

Lire la suite… »




De la musique de terrasse

21042010

3661585309406230.jpgUne bière bien fraiche et pétillante, gouttes froides de condensation souillants la petite collerette en papier, lunettes de soleil vissées sur le nez, et une bonne bande de copains sur une terrasse en plein soleil un soir de semaine… Un moment qui revient tous les ans dont on ne se lasse jamais, un clip fréquent synonyme d’une nouvelle saison remplie de rencontres, d’histoires, de coups de soleil, d’exotisme et de sensualité. Il ne me manque plus qu’une bonne bande son qui laisserai place à l’imagination de chacun, à l’interprétation personnelle d’un bonheur saisonnier que l’on partage tous.

Tribeqa nous offre son second album qui serai pour moi la bonne son parfaite de ces instants magiques. Encore un voyage musicale entre différents styles, entre différentes cultures, mais qui a pour particularité d’être souvent instrumentale.

Moi j’aime bien le phrasé de Magic Malik qui a fait parti du premier album: « Sur le long chemin de la musique, ses embûches, ses espoirs et désespoirs, ses jours de gloires et ses déceptions, la recherche de la vérité finit parfois par nous révéler ce qui se cache sous une pierre. Tribeqa fait partie de ceux qui, à l’image de la réplique de Picasso : « je ne cherche pas, je trouve« , ont cette grâce qui ne se commande pas. La grâce de trouver. Ils nous font le cadeau d’une musique qui garde cette fraîcheur, cette spontanéité qui caractérise les approches basées sur l’honnêteté, émotionnelle et intellectuelle. »

A l’image d’une bonne bière… On trinque?

Le Médicament: Tribeqa – Rose

Le labo: http://tribeqa.free.fr/
Lire la suite… »




Nager dans les ondes atmosphériques

15042010

foalsbon.jpgFoals signe son retour, après leur premier et claquant album Antidotes  de 2008. Avec Total Life Forever prévu le 10 mai, les 5 poulains anglais s’échappent de leur univers math-rock frénétique et laissent place à un rock atmosphérique entêtant, en ralentissant et étirant leur tempos, et en ajoutant une voix adouci et plus cristalline de Yannis Philippakis, leader du groupe. Cette démarche libère l’écoute , la rend moins saturée . La fluidité de la progression et la montée en pression du titre Spanish Sahara nous envoie planer dans l’atmosphère.

Leur musique ne s’impose pas. J’ ai la sensation qu’on me rend le contrôle de l’écoute, ce qui devient de moins en moins fréquent chez beaucoup d’artistes (comme ceux que l’on peut entendre le plus souvent à la radio) qui remplissent leur cahier des charges  de culture de masse, en surchargeant leur musique dans le but d’une efficacité tubesque mais du coup tout aussi éphémère.

Le médicament: Foals – Spanish Sahara – This Orient

Le labo: http://www.myspace.com/foals

 

Lire la suite… »







ronnymusique |
Garage Blues Band |
THE 4 MATRIX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tomberlesfilles
| MON QUÉBEC-CHÉRIE
| rappeur